Food. Innovations.

Accueil » Carrefour s’implique dans l’étiquetage nutritionnel avec A Quelle Fréquence

Carrefour s’implique dans l’étiquetage nutritionnel avec A Quelle Fréquence

SHARE
, / 1627 0

Carrefour a annoncé il y a quelques jours le lancement de l’innovation « A Quelle Fréquence », une information simple et claire pour guider les consommateurs dans leurs compositions de repas quotidiens grâce à 4 pictogrammes :

carrefour-a-quelle-frequence

A quelle fréquence, c’est quoi ?

Si on devait résumer, à quelle fréquence est une initiative de Carrefour pour faire figurer sur ces propres produits un pictogramme indiquant aux consommateurs le nombre de fois que le produit en question peut être consommé sur une même journée.

carrefour-a-quelle-frequence02

A Quelle Fréquence sera progressivement mis en place sur les produits Carrefour à partir du mois de décembre 2014, à l’exclusion des produits spécifiques pour les enfants qui proposent déjà sur leurs emballages des conseils alimentaires détaillés.

L’information vous indique à quelle fréquence consommer vos produits : ceux que vous pouvez consommer plusieurs fois par jour et ceux qu’il est préférable de consommer de temps en temps. Une information pratique, pour un choix d’un seul coup d’œil.

Cette information est bien entendu une indication. Elle vous guide pour la composition de vos repas quotidiens, dans le cadre d’une alimentation équilibrée et variée et il convient à chacun de l’adapter en fonction de ses préférences et de ses habitudes alimentaires

Les quatres pictogrammes sont les suivants :

  • De temps en temps : Occasionnellement, les repas peuvent contenir des produits avec le repère visuel « de temps en temps ».
  • Une fois par jour : Les produits avec la mention « une fois par jour » peuvent être consommés dans la journée, mais avec modération.
  • Deux fois par jour : Pour composer 2 des 3 repas de la journée, vous pouvez choisir des produits avec le pictogramme « deux fois par jour ».
  • Trois fois par jour : Parmi les produits « trois fois par jour », vous trouverez la variété de produits permettant de constituer la base de tous vos repas.

Comment les pictogrammes sont décidés ?

Les produits sont évalués en fonction de leur composition nutritionnelle sur la base des critères définis par l’OFCOM (un organisme référent en Europe en matière de critères nutritionnels).

Cette évaluation est ensuite complétée produit par produit par un Comité d’Experts qui intègre les habitudes de consommation des Français et les recommandations officielles.
Ensuite, le Comité d’Experts classe les produits selon les quatre fréquences de consommation du dispositif. (Ces critères pourront bien entendu évoluer en fonction des recommandations de santé publique)

Un début de polémique

Ce lundi, Europe1 rédigeait un article sur le sujet précisant que 85 spécialistes de la Nutrition, de la Santé Publique, de la Pédiatrie, de la Cardiologie et d’autres spécialités médicales, des professionnels de santé (…) avaient signé une tribune parue dans le Journal International de Médecine (jim.fr) le 13 octobre à l’occasion de l’annonce par le groupe Carrefour du système d’étiquetage nutritionnel simplifié. 

Cette tribune souligne que Carrefour aurait du attendre avant de lancer son système d’étiquetage.

Ce à quoi Carrefour répond

« On a travaillé avec un comité scientifique, Nous ne croyons pas juste de déconseiller des produits et de stresser inutilement le consommateur, C’est une proposition qu’on pose sur la table pour nourrir le débat ». Et de renchérir : « nous nous engageons à faire avancer les choses ».

Notre avis sur cette innovation

Nous avons hésité avant de vous faire part de cette innovation et de la relayer sur Slashblog.fr. Nous le faisons car nous souhaitons vous proposer ici une vision objective des innovations en cours dans l’univers de la grande consommation.

La position de Carrefour se situe du côté de l’innovation, nous pensons qu’en effet l’étiquetage peut créer la confusion, exemple avec ce genre de recommandation induite par l’étiquetage « pizza au fromage » « à consommer 1 fois par jour ». Car à la lecture laisse penser que l’on peut manger cette pizza tous les jours.

Pour autant, cet étiquetage visant à sensibiliser les consommateurs sur ce qu’ils mangent et ça, c’est une initiative que nous saluons.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Plus dans Featured, Rayons, Snacking
Mousse aux marrons Bonne Maman 2
Mousse aux marrons Bonne Maman

    Bonne Maman complète sa gamme de Mousse aux œufs frais avec la nouvelle Mousse aux marrons. Sans additifs,...

Fermer